Sommaire

On distingue plusieurs maladies affectant le système gastro-intestinal :

Gastro-entérite virale : une maladie très fréquente

Les gastro-entérites aiguës représentent un problème mondial de santé publique, avec de 1,1 à 1,7 milliard de cas chaque année, soit en moyenne 20 % de l’humanité. On retrouve cette proportion notamment dans les pays occidentaux, ce qui contredit a priori les hypothèses fondées sur le seul défaut d’hygiène collective. Les autorités américaines et britanniques estiment même que 80 % des nourrissons font au moins une gastro-entérite avant l’âge d’un an. En France, une fréquence à peu près identique provoque chaque année :

  • plus de trois millions de consultations médicales ;
  • au moins autant de malades sans consultation ;
  • 60 000 hospitalisations dont une grande majorité d’enfants de moins de cinq ans et de personnes âgées ;
  • entre 7 et 17 décès de jeunes enfants par complications.

Virus responsables de la gastro-entérite

Quatre familles de virus, comportant d’innombrables sous-types, provoquent la majorité des gastro-entérites :

  • les rotavirus dans 37 à 50 % des cas ;
  • les calicivirus (faille des norovirus) dans 15 à 20 % des cas ;
  • les astrovirus dans 2 à 8 % des cas ;
  • les adénovirus dans moins de 2 % des cas.

Toutefois, il existe également un grand nombre d’autres virus responsables de petits foyers localisés.

Lire l'article Ooreka

Gastro-entérite virale : saisonnière ou perannuelle

Le virus de la gastro-entérite devient épidémique en hiver, ce qui ne l'empêche pas d'être présent, à moindre échelle, de façon perannuelle, c’est-à-dire tout au long de l'année.

Une grande épidémie hivernale

Selon les années, les virus représentent, 85 à 95 % des causes de gastro-entérites aiguës en France et en Europe. Ces gastro-entérites :

  • se multiplient chaque année sous forme d’épidémie qui touche toute la France avec une intensité variable d’une région à l’autre ;
  • commencent le plus souvent début décembre (parfois beaucoup plus tard) ;
  • atteignent un pic entre début décembre et fin janvier ;
  • puis s’atténuent avant fin mars ;
  • resurgissent sous forme de foyers épidémiques saisonnières plus limités en avril, au début de l’été ou de l’automne, souvent après des pluies abondantes.

Présence perannuelle de la gastro-entérite virale

Les gastro-entérites virales sont présentes toute l’année avec une fréquence beaucoup plus faible : quelques dizaines de cas pour 100 000 habitants, contre 300 à plus de 1 000 par semaine pour l’épidémie hivernale. Ces formes endémiques sont identiques aux formes épidémiques. Les symptômes, la durée et le traitement de ces gastros sont les mêmes qu'en hiver.

Vous pouvez néanmoins accélérer votre rémission et soulager vos symptômes en réalisant un mélange d'huiles essentielles (HE) dans un flacon de 15 ml : 60 gouttes d’HE d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia), 30 gouttes d’HE de coriandre (Coriandrum sativum/graine) et complétez avec de l’huile végétale de macadamia. Bien agiter et appliquez sur le ventre 10 à 20 gouttes. Répétez l’opération environ 4 fois par jour durant un jour ou deux.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre la gastro-entérite

Sommaire